Prix de la Fondation pour Genève 2012Retour

 
Lauréate du Prix de la Fondation pour Genève 2012

Madame Ruth Dreifuss

Ancienne présidente de la Confédération suisse

Lundi 24 septembre 2012 à 18h30, Victoria Hall, Genève

Le Conseil de la Fondation pour Genève a désigné RUTH DREIFUSS, lauréate 2012 du Prix de la Fondation pour Genève, pour son engagement et son action au plan international en faveur de l'abolition de la peine de mort et de la lutte contre le sida et la drogue.

En choisissant Ruth Dreifuss pour sa cuvée 2012, le Conseil de la Fondation pour Genève a décidé de distinguer du Prix de la Fondation pour Genève une femme d'exception.

Ancienne conseillère fédérale pendant dix ans et première femme élue présidente de la Confédération, Ruth Dreifuss poursuit ses combats en faveur de l'égalité des droits des hommes et des femmes et d'une plus grande justice sociale, tant sur le plan national qu'international. La lutte n'a au fond jamais quitté cette personnalité remarquable, des échelons les plus modestes de son activité aux plus hautes marches du pouvoir.

Entrée au parti socialiste en 1964, cette battante de la politique qui dirigea l'important ministère de la santé publique fut pionnière en matière de lutte contre le sida, d'une politique progressiste de la toxicomanie, de progrès au registre de l'assurance maladie, et de solidarité envers les réfugiés. Affichant une attitude morale, une rectitude, une austérité même qui ne se démentent jamais, Ruth Dreifuss marque les esprits par sa chaleur humaine et un ton franc et direct tranchant avec la langue de bois. Quel que soit leur bord politique, tous soulignent son travail acharné ainsi que son respect des règles du jeu démocratique.

Déjà très présente tandis qu'elle était conseillère fédérale puis présidente de la Confédération, son action internationale s'est accentuée à partir de sa démission fin 2002. Avec la même énergie et la même conviction, elle milite notamment pour l'abolition universelle de la peine de mort, pour les droits des requérants d'asile et pour une politique en matière de drogues qui met la santé et la sécurité au premier plan.